mardi 29 août 2017

Le système scolaire suisse

Le système scolaire suisse est difficile à "généraliser" car l'éducation est une compétence avant-tout cantonale. Cependant depuis 2007, certains cantons (15 sur 26 dont le canton de Zürich) ont signé le concordat HARMOS sur l’harmonisation de la scolarité obligatoire.


Je vais donc principalement parler de ce que je connais, dans le canton de Zürich, pour une petite commune du bord du lac.


La scolarité obligatoire est découpée en trois niveaux: le "kindergarten" (ou école enfantine), l'école primaire et l'école secondaire I.
Avec le concordat HARMOS, il y a notamment une harmonisation autour des âges :
- début de l'école obligatoire à 4 ans révolus pour une durée de 11 ans.
- Kindergarten (école enfantine) pendant 2 ans
- l'école primaire dure 6 ans 
- l'école secondaire I dure 3 ans.


- Le Kindergarten (équivalent maternelle) :

Particularité de la Suisse alémanique, l'enseignement se fait en Suisse allemand pendant les 2 années de Kindergarten puis les enfants apprennent à lire et à écrire en "Hochdeutsch" (littéralement "pur Allemand"), en allemand standard donc. A la fin du primaire l'élève maîtrise donc 4 langues.

L'école primaire :

L’enseignement de deux langues étrangères dès le degré primaire (début de la 1ère langue étrangère en 3ème année de primaire et de la seconde en 5ème année de primaire) est obligatoire et vient d'être confirmé par "votation"  (le référendum suisse) à Zürich : ici les langues enseignées sont le français et l'anglais.
Dans notre commune il y a un cours de natation hebdomadaire dès la première année de primaire, le sport occupe une place très importante et les enfants font aussi des arts, de la musique... 



L'école secondaire :

Elle correspond en Suisse au cycle d’orientation. Il se divise entre :
- le secondaire I en trois années avec la fin de la scolarisation obligatoire à l’âge de 15 ans environ.
- le secondaire II postobligatoire : 90% des jeunes en Suisse obtiennent vers 18/19 ans un diplôme du niveau secondaire II. L’accès aux différentes filières du secondaire II (culture générale, gymnasiales, apprentissages) dépend du niveau et des résultats scolaires en fin de scolarité obligatoire.


Source : SEFRI, La formation professionnelle en Suisse, faits et chiffres 2015, p.6.

Le secondaire post-obligatoire

- Le lycée ("Gymnasium"):
Il se termine par la "maturité gymnasiale" (ou Matu / Matura) et qui est l'équivalent du baccalauréat général en France. Dans le canton de Zürich 18,2% des jeunes obtiennent une Matura.  Ce diplôme permet d'accéder aux université et aux écoles supérieures.

Le lycée est divisé entre différentes spécialisés :
Maths et Sciences (Matematisches und Naturwissenschaftliches Gymnasium)
Langues modernes (Neusprachliches Gymnasium)
Langues classiques (Altsprachliches Gymnasium)
Lycée d’Économie (Wirtschaftsgymnasium)
Lycée de Musique et d’Art (Musisches Gymnasium)
Lycée de Sport (Sportgymnasium).

- L’école de culture générale et de commerce  :
Ecole avec stages obligatoires. C'est l'équivalent du baccalauréat technologique français.

- La Formation Professionnelle :
Elle s'effectue dans un lycée professionnel ("Berufslehre") et l'enseignement est tourné vers la pratique.
L'élève obtient le CFC (le certificat fédéral de capacité)  : c'est le titre professionnel numéro un en Suisse et il correspond au BP (brevet professionnel) ou au baccalauréat professionnel français.

À la fin du lycée professionnel, les étudiants peuvent choisir de continuer leur études dans une "Fachhochschule" (école technique) ou une "Höhere Fachschule" (école professionnelle) ou accèder aux filières de formation supérieure (ES) ou à une HES (Haute école spécialisée) après l’obtention d’une maturité professionnelle.

Les particularités du système suisse repose donc sur l'apprentissage précoce et valorisé et surtout les passerelles possibles entre les différentes formations supérieures.


2 commentaires: